Chinoiseries

Publié le par Foglou

Chinoiseries

Début d'année où le boursicoteur rit jaune dans le sillage du marché chinois. Les marchés semblent incapables de franchir des sommets qui commencent à dater. Objectivement on ne voit pas très bien pourquoi les marchés occidentaux décolleraient. Certes le pétrole et les taux sont au plus bas, mais ces deux facteurs conjugués, souvent synonymes de trend haussier, ne parviennent pas à relancer la machine, une machine grippée par des incertitudes de fond qui plombent la tendance générale.

Dans ces conditions on se satisfera de scores relatifs (très) satisfaisants. Le premier PEA (PPEA) va vers ses 9 mois de vie. Avec un score à + 9.66% et surtout un différentiel de + 25.60% sur CAC40, on n'est pas très loin de la fourchette haute de ce que j'espérais

Le second PEA (APEA) a pris 3 mois d'âge aujourd'hui. + 4.56% en données brutes pour + 11.50% de différentiel sur CAC40, on serait exigeant de demander beaucoup plus.

Le tout dernier (HPEA) n'a que quelques jours et on attendra pour en faire un point. Il a déjà un différentiel positif de + de 2% sur le CAC40.

Je vous ai promis un 3e test pour les AB et vous devriez l'avoir (aux abonnés) ce dimanche. Le second n'est pas aussi brillant que le premier, mais dans une configuration aussi négative, quelque investissement stagnant vaut toujours mieux qu'une jolie gamelle.

A suivre dans vos boites mail.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :