Quel cheval jouer dans ce terrain profond ?

Publié le par Foglou

Quel cheval jouer dans ce terrain profond ?

Belle correction, belle purge des marchés en ce début d'année. Comment l'interpréter ? Faut-il en profiter ? Quel est le bon cheval (ou plutôt les bons chevaux) ?

Au moins deux écoles s'opposent. Essayons d'y voir clair.

Bien que (définitivement ?) banni du forum des Rentiers, j'y jette un coup d'oeil. C'est un bon baromètre, un bon pouls des marchés. Certes le rentier est considéré - à tort ou à raison - comme un investisseur plan-plan, long terme, plutôt "value". Un investisseur "value" voit dans la baisse des marchés des opportunités d'achat, là où le "swing trader" (investisseur moyen terme, actif) voit au pire des raisons de vendre à découvert, au mieux des raisons attentistes.

Le marché donnerait raison aux premiers face aux seconds : vieille querelle de clocher.

Selon mes observations (non fondées sur une étude poussée), le fait est que l'investisseur passif, indifférent aux cycles baissiers ou haussiers, remporte la mise à long terme. Mais ce constat est sans doute biaisé par la tendance très long terme qui s'est toujours avérée haussière sur ce dernier demi-siècle. Qu'en aurait-il été dans une tendance baissière de long terme à la japonaises (1990 - now) ? Pas certain qu'on aurait pavoisé côté investisseur passif long.

Toujours est-il que je vous soumets quelques phrases qui peuvent éclairer le sujet :

Simouss : Globalement les résultats d’entreprises sont plutôt pas mal (à part les canards boiteux déjà connus) et tout semble prétexte à une volatilité extrême. Regardez SoG qui perd 15% en annonçant leurs meilleurs résultats depuis belle lurette.

Valeurbourse : ... le marché est à mon sens le seul système qui permet de rappeler aux diverses banques centrales que l’injection délirante de monnaie gratuite a un prix. Même si cette régulation est douloureuse et parfois injuste, elle est saine. Je ne serais donc pas surpris que la baisse des marchés ne soit qu’à son début et que les secteurs financiers et cycliques en bavent sérieusement.

Durun : C’est vrai que le résultat de Soc Gen est le meilleur depuis longtemps (4.000 M). Mais le marché se base sur les anticipations de bénéfice. Or le résultat du 4e trimestre 2015 est redescendu à 500 M environ, soit en extrapolant, cela fait du 2.000 M pour 2016. On revient au résultat de 2013, d’où la baisse. Comme les taux vont probablement remonter, on peut s’attendre à plus de faillites, donc plus de provisions sur des créances douteuses. La remontée du résultat s’en trouve retardée. C’est ce qu’a annoncé la direction de la Soc Gen. Et c’est ce que sanctionne le marché.

Ne comptez pas sur moi pour les départager.

Ceci dit les très bons résultats précédant de nettement moins bons (hypothèse Durun) sont très possiblement des signes de correction à venir.

Le marché nous parle du futur et pas du présent. Il est prêt à payer très cher des résultats futurs en forte progression et toute révision à la baisse se paie parfois très chère, mais dans l'autre sens.

.../...

A la lumière des dernières évolutions de marché. Je vais encore attendre pour pondre un quatrième PEA (si cac à 3600), parce que c'est ce qu'on me réclame. Cette information sera surtout destinée aux investisseurs indifférents à ces querelles de tendance. A suivre par conséquent.

Publié dans Infos aux abonnés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :