Avertissements avant d'investir

Publié par Raskol

Ce blog est un blog d'informations boursières. Les informations que vous y lisez ne sont pas des conseils d'achat ou de vente, c'est un suivi de mon point de vue. Même si les portefeuilles que j'ai créés publiquement ou privativement se sont avérés très au-dessus de la moyenne en terme de résultats bruts et de résultats par comparaison, je ne suis détenteur d'aucune vérité, ni certitude. J'invite ceux qui lisent mes articles à lire et relire ces avertissements et notamment celui-ci :

http://www.raskolportfolios.com/2015/03/avertissement-a-tous-les-investisseurs-en-bourse.html

Je n'ai pas la science infuse et je réclame le droit à pertes.

L'autre avertissement c'est de bien comprendre que je ne suis pas un investisseur de coups. Je ne cherche pas la loterie, le bingo. J'investis sur un ensemble acheté dans un laps de temps court et que je garde un an. On pourra toujours rajouter une ligne ou deux pour compléter les dix lignes que je préconise, mais jamais je ne concevrai l'investissement boursier comme une mise à la roulette ou au poker.

Veuillez vous conformer à mon credo quand vous lisez mes chroniques.

http://www.raskolportfolios.com/mon-credo-boursier.html

N'oubliez pas que j'ai été à l'origine du blog (printemps 2013) un investisseur converti aux valeurs américaines. Que ce marché est le plus actif, mais que d'un point de vue européen il engendre des complications fiscales et monétaires. Les fluctuations des devises euro et dollar ne sont pas neutres dans les scores en euro. Couvrez-vous si vous ne voulez pas avoir un effet de change défavorable (en l'occurrence remontée de l'euro face au dollar).

Depuis l'automne 2015, je suis revenu sur le marché français. L'essentiel de ma production-création de portefeuilles est de type PEA, voire en totalité française. Je fais mon marché sur le CAC40 et sur le marché mid-caps. Je laisse traîner une ligne sur le marché principal, le marché américain. Pour l'heure (été 2016) à titre expérimental.

Vous ne me verrez pas parler de fiscalité. Sujet trop vaste, trop complexe, et sortant de ce que j'aime faire et étudier.

Merci de me lire et bien à vous.